Guinée : 20 millions d’euros pour un méga projet hôtelier à Conakry

Hotel Niger1

CONAKRY/Un important investissement touristique haut de gamme estimé à quelque 20 millions d’euros et prévu au cœur de la capitale guinéenne vient d’être bouclé. Les fonds ont été mobilisés par un consortium guinéo-maroco-singapourien décidé à combler le déficit criard d’infrastructures hôtelières en Guinée.

Le consortium Global Investment And Construction (GIC) mène l’offensive en Guinée. Une première sortie dans l’industrie touristique au Sud du Sahara. Fruit d’une joint-venture entre la société Sonoco SA de l’opérateur guinéen, El Hadj Diallo Mamadou Saliou Kégnéko, le géant du blé, Les Moulins Lahlal du Maroc représenté par son patron Omar Yacoubi et un groupe privé singapourien, le consortium a décidé d’investir en leasing quelque 20 millions d’Euros (soit la bagatelle de 13 milliards Fcfa).

Selon une source proche du consortium, contactée par Les Afriques, la pose de la première pierre est prévue le 1er février 2012 -sur le site de l’ex hôtel du Niger de Conakry en décombres -sous la présidence effective du chef de l’Etat, Alpha Condé, du ministre du Tourisme, des autorités et opérateurs du secteur privé. Le Marocain, Omar Yacoubi et l’associé singapourien sont attendus à Conakry.

Le futur complexe hôtelier (4 étoiles et 194 chambres) dont l’enseigne fait en ce moment l’objet de convoitises par les grandes marques comme Sheraton, Radisson, Accor devra être livré conformément au cahier d’exécution en mai 2013 .

«Les trois principaux partenaires mettront à la disposition de la Guinée une véritable plateforme hôtelière intégrée digne de nom pour résorber le déficit criard des infrastructures d’accueil » a précisé une source qui suit le dossier.

Cet ambitieux projet haut de gamme qui intervient au lendemain de l’appel du gouvernement aux investisseurs étrangers est suivi de très près par la SFI (Société Financière Internationale, branche privée de la Banque Mondiale) et par un pool de banques locales, lesquelles ont manifesté leurs intentions d’accompagner les porteurs du projet. Interrogé par Les Afriques, un officiel guinéen soutient que ce projet hôtelier résulte d’une bonne étude de marché et d’une expertise avérée dans tout son processus.

Le futur complexe de Conakry qui va s’adosser sur un nouveau modèle industriel touristique constitue le premier maillon du portefeuille stratégique d’investissement et de développement du consortium en Afrique de l’Ouest.

Imprimer